Un burger nommé Edmond

Que vous soyez gourmet affirmé ou tout simplement affamé, il vous faut tester Edmond Pure Burger, nouveau venu dans le champs des burgers bordelais.

Et ce qui explique en partie ce franc succès est l’importance accordée à la qualité des produits et au fait-maison. A cela s’ajoute une décoration soignée et un accueil chaleureux, assurés par la famille Namura.

Et voici 5 raisons de se déplacer chez Edmond.

Patrick et Adrien Copyright Edmond Pure Burger
Patrick et Adrien, à qui l’on doit la naissance d’Edmond, Edwin, Edgard et bien d’autres …
© Patrick Namura

1) Une aventure familiale

Edmond ce n’est pas n’importe qui. C’est le père et le grand-père de Patrick et Adrien Namura, les gérants de l’affaire.

Commençons par Patrick … Il a 55 ans et pour lui la cuisine c’est un peu l’histoire de sa vie. Tout commence grâce à son père, passionné de cuisine traditionnelle qui lui fait découvrir cette discipline. Et ensuite c’est le début de l’aventure. Il entame sa carrière à Paris avec “Coup de coeur”, un restaurant aux plats classiques et à l’approche moderne. Suivent ensuite “Verdeau” puis “Patata Café”, deux restaurants avec pour star la pomme de terre. Vous l’aurez bien compris, Patrick n’est pas un débutant.

Puis suit Adrien, le petit-fils d’Edmond. Il effectue à son tour des études culinaires et à 19 ans, il rejoint son père dans les cuisines d’Edmond Pure Burger, après une année d’alternance au sein de l’hôtel de Sèze.

Et quand on demande au papa si travailler en famille n’est pas parfois vecteur de tensions, celui-ci s’empresse de répondre :

 » Il y a parfois des petites tensions, mais rien d’insurmontable. Au contraire, l’ambiance est plus sympathique et détendue. »

2) Le concept

Patrick Namura n’avait pas envie d’ouvrir un restaurant pour ouvrir un restaurant. Comprenez par là qu’il voulait y ajouter un truc en plus, quelque chose qui ferait se dire aux gens “il faut absolument y aller”. D’autant plus que les burgers sont bien souvent associés aux fast-food et à la mal-bouffe, il était donc primordial pour lui de redorer l’image de notre bien aimé.

Et c’est bien pour ça que chez Edmond on ne vous accueille pas avec un filet dans les cheveux mais avec le sourire.

La Cène, revue et corrigé par Edmond
La Pentecôte, revue et corrigé par Edmond

Les plats proposés sont fins, cuisinés avec originalité. Et puis, comment ne pas aimer des burgers qui s’appellent Edwin, Edison ou Edgar ?

Et enfin, l’autre élément qui fait chavirer les coeurs est la décoration. Soignée et décalée, elle associe objets d’art et d’humour. Des photos de “mangeurs d’Edmond” sont affichées au mur, à côté une peinture de La Pentecôte remplaçant Jésus et ses apôtres … par des burgers.

3) La qualité

La pain des burgers est fait maison, la viande est fraîche et hachée à la commande, le fromage vient de chez Jean d’Alos. Et tout ceci est accompagné de ketchup, réalisé par Adrien en personne.

Et – fait relativement rare dans les restaurants de nos jours – les frites sont aussi faites maison ! Et puis surtout, elles sont dorées juste ce qu’il faut et persillées. Car au cas où vous l’auriez oublié, la mini-friteuse qui accompagne votre burger est là pour vous rappeler l’élue de Patrick Namura : la pomme de terre !

Et vous pourrez conclure votre repas par un Ed Fleury, frozen yogourt au coulis de caramel et noix de pécan grillées.
Mais comme la qualité n’est pas toujours signe de banqueroute, les prix sont tout aussi appréciables. Prévoyez entre 10 et 15€ pour un menu qui ne vous décevra pas !

4) Leur com’

Que ce soit sur les réseaux sociaux ou l’identité graphique, tout l’aspect communicationnel d’Edmond a été pensé.

Sobre et épuré, tout à fait dans les tendances graphiques actuelles. Et le tout en cohérence. Car si les supports print sont en noir et blanc, il en est de même pour tout le reste. Des cadres blancs aux écritures noires accrochés dans la salle rappellent ce code couleur, tout comme la carte, le site internet et les tabliers des serveuses.

Mais ce n’est pas tout, preuve en est le dernier concours photo qu’ils ont organisé sur Instagram (#EdmondBurger). De quoi alimenter leur mur des Puristes. Eh oui, car chez Edmond Pure Burger, quand on crée une communauté on ne le fait pas à moitié. Les amoureux d’Edmond sont donc naturellement appelés Puristes.

Le mur des puristes © Patrick Namura
Le mur des puristes
© Patrick Namura

5) Votre estomac

Parce qu’il parait qu’une photo vaut mille mots …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Edmond Pure burger – 158, cours Victor Hugo
www.edmond-burger.fr
Estelle Capes
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s