Atelier des Chefs : toute la cuisine en un clic

Le portail de l’atelier des chefs reçoit chaque mois la visite de 300 000 marmitons en herbe pour seulement 15 000 places de cours disponibles en cuisine. C’est dire l’importance que revêt aujourd’hui le web pour le leader français du marché de l’enseignement de la gastronomie.

atelier des chefs

Même si le modèle économique de l’Atelier des chefs reste encore largement basé sur les leçons de cuisine en atelier et les ventes en boutique qui représentent la plus grosse part du chiffre d’affaires de la société, les frères Bergerault ont su s’imposer sur la toile en proposant les premiers des cours de cuisine en ligne :

  » Ce soir à 18h30, inscrivez vous pour apprendre, en direct, avec un chef et sans bouger de chez vous, comment brider une volaille en grandes entrées « .

Et la mayonnaise prend ! Ils sont déjà plus de 300 000 nouveaux internautes à s’inscrire chaque mois pour assister à ces cours en ligne. Une nouvelle fois, les frères entrepreneurs ont su surfer sur l’air du temps.

Déjà, en 2004, lorsqu’ils avaient lancé l’Atelier des chefs, les frères Bergerault avaient flairé le bon filon en créant le premier atelier de cuisine de France. Ils sont comme ça Nicolas et François toujours le nez au vent, à l’écoute des tendances de leur époque. Tous deux ont été à la bonne école, celle du commerce. C’est d’ailleurs alors qu’il travaille comme cadre commercial chez Nestlé au Canada que Nicolas Bergerault a la révélation de sa vie. Lui, qui a toujours été passionné de cuisine, perçoit le fort engouement que génèrent les cours de cuisine que donnent sa société au moment de la parution de livre de recettes Nestlé. Il en parle à son frère… Ainsi naîtra le concept de l’Atelier des chefs.

Mais, alors qu’en 2010, les cours de l’Atelier des chefs font le plein, les frères fondateurs décident de renforcer leur offre sur la toile. Ils créent une nouvelle plateforme numérique. Le nouveau site de L’Atelier des chefs est un véritable portail culinaire destiné à faire des internautes de vrais cordons bleus. Les contenus y sont très nombreux : des centaines de recettes, des conseils techniques, etc. Pour créer atelierdeschefs.fr, deux années de développement ont été nécessaires. Le site offre beaucoup de fonctionnalités inédites comme des cours en ligne de grande qualité et chaque jour la possibilité de découvrir de nouvelles critiques sur leur blog. Bref, pour les amoureux des casseroles, une mine d’or.

Non content d’être bien présent sur le web, l’Atelier des chefs investit aussi beaucoup le web 2.0. Il est présent sur de nombreux sur réseaux sociaux, comme Twitter ou Youtube. Ils y publient de nombreux conseils en cuisine. La technique de nos Chefs pour préparer de délicieux beignets !

Maestro sur la toile, Maestro dans l’assiette
Le Chef prépare la cuisine pour accueillir les nouveaux apprentis.
Pendant que les apprentis dégustent leur plat, les chefs s’activent en cuisine pour accueillir les nouveaux.

 Atelier des ChefsAprès Paris, Lyon, Londres ou encore Dubaï, l’Atelier des chefs s’est implanté dans le centre ville de Bordeaux en 2009, rue Judaïque. Sous la coupe d’un chef cuistot, on découvre en solo ou à plusieurs les joies de la cuisine. Enfant, débutant ou virtuose des fourneaux, il y a des cours pour tous les niveaux.

On apprend beaucoup aux côtés des chefs et toujours dans une ambiance conviviale. C’est sans doute cela la recette du succès de l’Atelier des frères Bergerault :

 » apprendre la cuisine haute couture en s’amusant « 

Cela fait partie intégrante de leur concept. Lorsqu’ils lancent l’Atelier des chefs en 2004, les frères Bergerault se promettent de “remettre les français aux fourneaux“ et de transformer la cuisine “de corvée“ en cuisine “de plaisir“.

Pari gagné. Dix ans plus tard, on se bouscule pour participer à leurs cours de cuisine. Les enseignants cuistots sont triés sur le volet. Pour enseigner à l’Atelier des chefs, à Bordeaux ou ailleurs, il faut être à la fois virtuose des casseroles et bon pédagogue. Car, en cours, le client est traité aux petits oignons. On lui offre du ludique, du sur-mesure, de la variété et de l’originalité dans les recettes.

Immersion en quelques secondes

Clémence Piteau
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s