ECV vs Beaux-Arts

Choisir son école d’art est délicat. Elles sont nombreuses mais la plupart sont privées. Certaines sont reconnues par l’État, d’autres par la profession. Lorsque l’on regarde les débouchées sur les plaquettes des différentes écoles, les promesses et les métiers sont souvent les mêmes. Quelle différence ? Les frais d’inscriptions pour la plupart. Il faut débourser en moyenne 7000 euros pour effectuer une année en école privée contre 450 euros dans n’importe quelle école des beaux arts. Mais les objectifs et l’enseignement y sont-ils les mêmes ?

A Bordeaux, l’offre en matière de formations artistiques est importante mais deux établissements semblent se distinguer : l’école de communication visuelle (ECV) et les beaux arts de Bordeaux (ebabx). La première est privée et propose un cursus de la prépa au master, à 8000 euros l’année en moyenne. La seconde est publique et forme également les étudiants jusqu’au niveau master mais avec une moyenne de 450 euros de frais de scolarité par année. Quelle est la différence entre ces deux écoles ? Mais surtout est-il est vraiment nécessaire d’investir à l’ECV ?

Nous sommes allés à la rencontre des étudiants et professeurs lors des journées portes ouvertes de l’ECV, organisées les 22 et 23 Janvier dernier.

Professeur à l'ECV, il a été formé à l'école Boulle de Paris puis aux beaux arts de Bordeaux
Professeur à l’ECV, D. Valliorgue a été formé à l’école Boulle de Paris puis aux beaux arts de Bordeaux

Séduire et rassurer

C’est sous une pluie battante que nous pénétrons dans les locaux de l’ECV. En ce vendredi matin, les couloirs sont calmes, le plus gros des visiteurs étant attendu le lendemain. A l’entrée, un comptoir avec deux secrétaires qui exécutent leurs tâches en silence. Ne sachant pas trop s’il faut se présenter, nous décidons quand même de nous avancer dans le couloir, vers la machine à café où un petit groupe d’étudiants à l’ECV se trouve. C’est un peu plus loin, sur notre gauche, que nous pénétrons dans la première salle d’exposition.

Les murs et les tables sont recouverts des travaux des étudiants. Didier Valliorgue, professeur à l’ECV, est le premier à nous saluer. C’est avec intérêt qu’il nous parle de l’école. Il nous fait part de l’encadrement strict auquel sont soumis les étudiants. Chaque absence doit être justifiée. Ils sont aussi stimulés en permanence et doivent faire face à une importante charge de travail. Nous abordons alors la question du statut privée de l’école et de son coût. Nous évoquons ensemble les beaux arts de Bordeaux. Il nous apprend que sa fille y étudie mais elle s’y ennuie.

Etudier aux beaux arts c’est se confronter à une grande liberté d’action dans son travail. Le rythme et la philosophie sont très différents d’une école comme l’ECV. A Bordeaux comme ailleurs, les élèves peuvent se sentir délaissés par leurs professeurs, mais c’est aussi la spécificité de ce lieu. Cependant, certains étudiants évoquent l’indisponibilité ou parfois l’absentéisme de leurs intervenants. Il n’est donc pas toujours évident de garder le cap.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les beaux arts s’apparentent plus à un lieu d’expérimentation qu’à un lieu d’apprentissage technique. Elle est peut être là, la différence. A l’inverse, les étudiants de l’ECV, visent un secteur et des métiers bien précis qui nécessitent des connaissances parfois pointues. Dans une société où le marché du travail est complexe, il est rassurant de se former à un métier, un vrai. Les beaux arts ne forment pas à un métier, ils donnent l’opportunité aux étudiants de développer leur projet personnel. La pédagogie est différente. Mais en 2016, peut-on encore rêver au mythe de l’artiste ?

 

les deux étudiantes en animations sont satisfaites de leur apprentissage à l'ECV
les deux étudiantes en animations sont satisfaites de leur apprentissage à l’ECV

Focus sur la prépa art

La prépa-art ECV destine les étudiants à intégrer les cursus design et animation de l’école en priorité. Il est aussi possible de présenter les concours des grandes écoles d’art et des beaux arts, mais c’est une minorité. La formation met l’accent sur l’apprentissage du dessin. Les étudiants sont formés à diverses techniques des arts graphiques, parfois au détriment de leur univers.

Pour entrer à l’école des beaux arts, au-delà la technique, il faut avoir un univers, une personnalité forte. Bien dessiner ne suffit pas. L’ECV enseigne les arts graphiques tandis que les beaux arts forment des plasticiens. Il faut différencier les arts plastiques, les arts graphiques et les arts appliqués. La nuance est parfois subtile, mais de façon synthétique : les arts plastiques s’apprennent à l’école des beaux arts, les arts appliqués sont toutes les disciplines qui répondent à une industrie (design) et les arts graphiques sont un peu l’entre deux. Ils peuvent avoir une fin uniquement artistique mais aussi industrielle ou commerciale (publicité, édition…).

L'ECV de Bordeaux est idéalement située sur les quais des Chartrons et profite du dynamisme du quartier
L’ECV de Bordeaux est idéalement située sur les quais des Chartrons et profite du dynamisme du quartier

Malgré la qualité de l’enseignement, la prépa ECV n’est probablement pas la plus adaptée pour préparer ces concours. Intégrer les beaux arts de Paris ou la Villa Arson à Nice reste un exploit. Les étudiants s’y pressent mais peu réussissent.

Mais les beaux arts valent-ils encore la peine ? Certains bénéficient d’une prestigieuse renommée et pourtant ils sont confrontés à de nombreuses critiques concernant la pédagogie et cela, à l’échelle nationale. Entrer à l’ECV s’avère plus facile, c’est ce que deux étudiantes en 2eme année d’animation nous ont confié. Les places y sont plus nombreuses (4 classes de 36 étudiants en prépa) et la sélection moins difficile. Cependant, elles ont été contraintes de contracter un prêt étudiant pour poursuivre à l’ECV.

Choisir son école d’art n’est  pas une chose facile. Comme pour toute formation, la réponse se trouve auprès des professeurs et étudiants des établissements concernés. Alors ECV ou Beaux Arts…à vous de voir !

 

Liens utiles

http://www.ecv.fr/

http://www.andea.fr/fr/home/

http://www.appea.fr/qu_est_ce_qu_une_ccp.html

Laurie Barboteau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s