Yakafaucon, l’association de quartier solidaire et impliquée.

Vendredi 22 janvier 2015. Le froid est là, la pluie aussi et les rues sont désertes. La place Dormoy est vide elle aussi. Seul un petit café est éclairé. L’enseigne indique « Le petit grain ». Les vitres pleines de buée témoignent de la chaleur qui émane de l’intérieur. On aperçoit quelques silhouettes s’activant à l’intérieur. Ici, le ciel est gris, l’atmosphère est humide et le froid nous pénètre jusqu’à l’os, pourquoi ne pas rentrer quelques minutes pour se réchauffer et découvrir ce qui se cache à l’intérieur de cet endroit.

Une odeur de cuisine. C’est ce que l’on sent en premier lorsque l’on rentre dans le Petit Grain. Il est 11 heures et le groupe de co-cuisine s’active pour préparer le repas du midi. Au menu :  Dhal  de lentilles corail, soupe de carottes épicées, cassolette de chou-fleur gratinée et verrine choco coco pour le dessert. De quoi mettre l’eau à la bouche. Le café est vide, ses clients n’arriveront qu’aux alentours de midi pour se restaurer ou boire un coup.

Yaka_personnels
Moment de rush en cuisine pour que tout soit prêt pour midi

Nous avons rendez-vous avec Marie-Claire. C’est une des plus anciennes membres de Yakafaucon, elle a vue l’association naître et évoluer jusqu’à son organisation actuellent. Elle est également membre du comité de direction, ce qui en fait une des personnes les plus aptes à nous faire découvrir l’association. À la retraite, elle se sent responsable, du moins à cause de sa génération, de l’évolution de la société actuelle. C’est pourquoi elle a décidé de s’impliquer au sein de Yakafaucon. Une envie d’aider, de transmettre et de mieux faire. Pour aller vers une meilleure société, plus humaine et plus naturelle.

Ce sont les idéaux et les valeurs de Yakafaucon qui ont poussé Marie-Claire à l’intégrer. Elle a découvert l’organisme grâce à ses enfants qui l’avaient rejoint au préalable avant de franchir le pas à son tour. Les enjeux de Yakafaucon sont simples et tournent autour de leur devise “il n’y a qu’à / Yaka”  : connaître ses voisins, partager de bons moments ensemble, la bonne bouffe bio, l’économie durable, aider les autres. En bref, tout ce qu’il est possible de faire avec un peu de bonne volonté et d’entraide.

 

Yaka_expo
Un artiste est mis à l’honneur régulièrement

 

L’association est également impliquée dans la culture des ateliers participatifs. Ici, tout le monde met la main à la pâte s’il le souhaite et s’il le peut. Les demandes sont nombreuses et variées. Surtout au sein du fief « Le petit grain », le café associatif restauré par les membres de l’association. C’est un lieu basé sur l’échange, l’action sociale et solidaire.

« On vient parce qu’on a envie d’aider, de faire. Ce n’est pas pour faire de l’argent, explique Marie-Claire, c’est une autre forme d’esprit qu’on pourrait appeler la citoyenneté active. »

On peut venir boire un café bien sûr, et même manger un repas complet pour la modique somme minimum de 7€. Ces bas prix sont pratiqués d’après le tarif « à partir de » afin de faire preuve de solidarité. Les personnes qui le souhaitent peuvent donner plus pour aider l’association à se développer, le prix minimum est juste destiné à couvrir les frais de préparation. Ces repas, différents chaque jour sont proposés et préparés par les membres de l’association grâce à la « co-cuisine » ayant lieu du mardi au vendredi de 10h à 12h. On peut aussi y faire causette, voir des expositions qui changent régulièrement, participer aux activités proposées comme du yoga, un club de lecture, etc.

L’association Yakafaucon œuvre à sensibiliser à son échelle aux enjeux environnementaux à travers la création de bacs de fleur pour végétaliser les rues, l’utilisation de produits bio issues de l’agriculture locale. Le moindre aspect des éléments qu’elle propose est étudié avec soin, par exemple, vous ne trouverez pas de soda au café car c’est contraire à ses principes, il vous sera proposé plutôt de la limonade ou du jus de pomme. Elle organise aussi une multitude d’activités comme des « Grat » des brocantes gratuites, des clubs pour les petits Yakajeunesse, des groupements d’achats, Yakamarché etc.

Yaka_salle_2
La salle commune, un lieu de partage et d’échange

C’est l’ensemble de toutes ces actions qui font que l’association rencontre un tel succès. À la base, tout est partie d’une collocation d’amis qui voulaient faire quelque chose de leur rue « Montfaucon » et rencontrer leurs voisins. Puis de fil en aiguille, de repas de quartier en repas de quartier toujours plus nombreux, de brocantes en brocantes, d’action solidaire en action solidaire, l’association a grossit. Ils sont aujourd’hui environ 3000 membres dont un noyau dur de 100 personnes.

Il est désormais midi, le temps passe vite dans cette ambiance chaleureuse. Les premières clientes arrivent, une maman et sa petite fille à la sortie de l’école. Ce sont des habituées apparemment vu comment elles saluent tout le monde. Elles sont à l’aise ici, comme à la maison, ça se voit à leur façon de parler avec les membres du café et d’évoluer dans l’espace. C’est ça aussi l’esprit de Yakafaucon. La volonté d’être une grande famille.
Alors Yakayaller !

Texte et photos :
Clémentine Lacoste

 

Contact :
Association Yakafaucon
Le Petit Grain
3 place Dormoy
33800 Bordeaux
Tel : 09 80 43 16 38
assoyakafaucon@gmail.com

Adhésion : 2€ minimum

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s