Laissez-vous tenter par la lumière

Cours Victor Hugo, artère bouillonnante où se croisent boutiques orientales et restaurants branchés. La nuit commence à tomber, le calme à s’installer. Passé l’imposante Porte de Bourgogne, vous remontez la rue à pas vifs, perdu dans vos pensées, pressé de rentrer. C’est alors que votre regard se pose sur une espèce de tache lumineuse au sol …

Signalement lumineux de La Zone du Dehors

Non pas une tache, pas exactement. En vous rapprochant, vous y jetez un regard désinvolte avant de marcher dessus pour continuer votre route. Vous relevez la tête, pensif : « la zone du dehors … original comme publicité d’éclairer le trottoir avec le nom de son enseigne ! On ne sait plus quoi inventer pour se faire remarquer » . C’est sans doute la première chose qui nous vient à l’esprit lorsque l’on croise cette intrigante annonce lumineuse devant le 68, Cours Victor Hugo. Très efficace, cela est certain : on ne peut pas la louper !

Mais il faut avouer que son nom est pour le moins original. C’est sans doute plus qu’une simple nouveauté dans une rue en perpétuel mouvement. « La Zone du Dehors » peut faire penser à une multitude de concepts. Psycho-philosophique peut-être, qui ferait allusion à tout ce qui est extérieur à notre « zone de confort »  ? Non, c’est quelque chose de plus concret tout en étant plus imaginaire, un peu comme la littérature. Voilà, ça ressemble au titre d’un livre, voyons un peu … de science-fiction ! Il y a comme un petit quelque chose d’extra-terrestre, d’inconnu et à la fois d’excitant dans cette appellation.

Nous y sommes. Les amateurs de SF s’amuseraient de cette réflexion poussée sur l’intrigante « Zone du Dehors ». En effet, c’est avant tout le titre du premier roman d’Alain Damasio, écrivain aujourd’hui réputé pour son oeuvre littéraire. Nous sommes désormais sur Saturne, an 2084, dans une ville d’apparence parfaite qui cache un régime totalitariste accepté de tous. Votre vie est calculée, millimétrée. Vous devez suivre votre « destin » à la lettre, et ce, sous l’œil d’un Big Brother du futur. Une histoire de science-fiction donc, mais avant tout une réflexion socio-politique habilement portée par un groupe d’amis révoltés. Ensemble, ils forment la Volte, et ils vont mettre le feu.

Une des couvertures que revêt le livre.
Une des couvertures que revêt le livre.

C’est donc en référence à ce bijou de littérature que quatre hommes et une femme ont décidé d’ouvrir une librairie-galerie-café, et d’en emprunter le titre. Désireux de briser les conventions, de faire tomber les murs, de mélanger les cultures, d’apporter de la folie, du différent, de l’art, du cinéma, de l’inattendu, de l’insolite, de la musique, des formes et des couleurs, des monstres, des (supers-)héros, des explorateurs, des vaisseaux spatiaux et pourquoi pas des guerres, des drames, mais aussi une petite touche de gastronomie italienne. C’est ce que vous expérimenterez si vous décidez de passer la porte de ce lieu habité. Ces univers se rencontrent sous un fond sonore rock, jazzy ou encore electro, le tout dans le quartier Saint-Michel qui n’avait pas vu de librairie depuis 30 ans.

Devanture
Devanture

Les trois espaces se confondent à merveille. Tout d’abord, vous serez frappé par le souffle de dynamisme et d’éclectisme qui est donné aux innombrables étagères de livres. La forme implique le fond, la sélection est faite avec minutie : trois spécialistes se relayant le travail, vous aurez le choix entre Jeunesse et Cinéma, Histoire Art et BD et enfin Sciences humaines, Littérature, Fantasy et -vous l’aurez deviné- Science-Fiction. Mais attention, qui dit spécialités ne dit pas compétition des genres. Ici, le mot d’ordre est de « casser les barrières ».

librairie-lzdd

Et c’est aussi valable pour la Galerie, qui se trouve un peu partout dans la boutique. Vous pourrez admirer des œuvres d’artistes aux talents variés au-dessus de la sélection Fantasy par exemple, ou encore en sirotant un « fruit pétillant » goût fruits rouges assis dans l’espace Café, le dernier livre sur les Arts Graphiques en main.

cafe-lzdd

Pour résumer, La Zone du Dehors c’est d’abord une curieuse lumière, puis une aventure incroyable contre un régime totalitariste, pour finir par entrer dans une multitude de mondes qui s’entrecroisent dans une ambiance calme mais néanmoins chaleureuse.

Laetitia Cadars

http://lazonedudehors.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s