Rythmétisses, association luthier africain bordeaux

Bordeaux au rythme des tambours

A Bordeaux, l’insolite rue Saint-James regorge de trésors, où résistent encore quelques artisans. Parmi eux, perdu au milieu des boutiques hipsters ou autres concept stores bobos, se trouve l’atelier de lutherie africaine Rythmétisse : une association haute en couleurs.

En passant la porte, c’est un aller simple pour l’Afrique. Des statues malgaches montent la garde à l’entrée, des masques ethniques accrochés aux murs observent les visiteurs, un rythme de percussions démarre…

Tambours, djembés, ka, n’goni, balafons, doumdoum, congas… Partons à la découverte des percussions africaines !

Cliquez sur les pop-ups  rouges pour découvrir le son des instruments africains.

La philosophie de l’association : restaurer des instruments qui ont encore du potentiel, leur donner une seconde vie. Les instruments, fissurés, abîmés, cassés, attendent sagement leur tour pour passer entre les mains des magiciens.

Les magiciens ? Ce sont Benoît et Vincent. Amoureux des sonorités et anciens musiciens, ils se sont reconvertis dans la fabrication et la restauration d’instruments africains. Bien loin de l’école de Crémone, pays de Stradivarius et d’Amati, ici ce sont des autodidactes. Fidèles à l’adage « c’est en forgeant qu’on devient forgeron », les membres de Rythmétisse ont appris « sur le tas ». Au début, ils fabriquaient eux-mêmes leurs instruments, dans leur garage. Ils ont essayé, expérimenté, échoué, réussi… et aujourd’hui, ils font de leur passion un métier.

Association rythmétisses luthier africain
Pour assurer des instruments à prix décent et favoriser la restauration plutôt que le rachat, les membres de Rythmétisse travaillent à 4€ de l’heure. / Crédit photo Julia Castaing

« Être luthier, ca ne s’invente pas. Il faut être passionné, aimer et respecter les instruments. On doit être doté d’une grande patience car les résultats prennent du temps. On ne dirait pas comme ca, quand je suis avec mon marteau, mais il faut être précis et minutieux. »

Cachés derrière les bruits de marteaux, de scie, de tronçonneuse, ce sont de véritables artistes. Luthier est le mariage d’un métier d’art et d’une passion… Un talent d’ébéniste, un poil bricoleur, l’oreille musicale : ce sont les trois ingrédients indispensables d’un luthier aguerri.

Association Rythmétisses - Luthier africain à Bordeaux
L’équipe de Rythmétisse fabriquent et restaure une dizaine d’instruments par mois. / Crédit photo Julia Castaing
 
Association Rythmétisses luthier africain
Des stagiaires étudiants en musique apportent leur aide à l’association. / Crédit Julia Castaing

Benoît et Vincent seront ravis de vous ouvrir les portes de leur atelier au 43 rue Saint-James. Vous ne pourrez pas le louper !

 

Julia Castaing

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s