Point de films pour faire le cinéma, seulement des agents comme François

Le grand écran. Ce tissu tout blanc pas plus épais qu’un drap est le réceptacle d’un millier de couleurs et de sentiments appelé « cinéma ». Mais le cinéma, c’est bien davantage. Avant, on voyait plus ou moins les petites mains qui tiraient les ficelles de cette énorme machine, les unes à l’accueil, les autres activant le rideau et les dernières déroulant la pellicule. Aujourd’hui où sont-elles passées ? Qu’est-ce qu’elles font ? Sont-elles toujours essentielles à cette industrie prospère, cette entité écrasante ? 

Ici, le cinéma, c’est l’UGC de Bordeaux. Et tous ses agents, du moins ceux que tu verras lors de ta visite, c’est François. Enfin non, pas vraiment, mais pour cet article, leurs témoignages se recueilleront de manière générique derrière ce gaillard souriant.

francois-caisse2
*La V.O. ou version orginale indique que le film sera diffusé dans la langue que les acteurs parlaient lors du tournage. Cette option est une spécialité de l’UGC parmi les nombreux cinémas de Bordeaux. Alors forcément, pour être au top du service client, François va s’adapter à toi, que cela soit ta première visite ou non. Allez va, il t’attend un peu plus loin.

francois-tickets2

francois-pop-corn2

francois-nettoyage2

François est partout. Qu’il jongle de façon polyvalente entre les différents postes ou qu’il enchaîne sur un seul, il est là pour te servir à chaque endroit. C’est lui qui fait bouger tout le cinéma.

plan-final

Ce n’est pas si « extraordinaire » puisqu’il le fait tous les jours.

Entretien, vente, contrôle, caisse… Voilà le planning de n’importe quel François. Il peut enchaîner divers postes mais ne mélange jamais l’alimentaire et l’accueil dans la même journée. Par contre, s’il est au nettoyage, il enchaîne les 18 salles du cinéma. Il dit d’ailleurs que c’est son sport de la journée. Les journées sont longues et répétitives, mais il n’a pas le temps de s’en apercevoir. Son weekend, c’est plutôt le lundi et mardi, sinon, il trime toute la semaine. C’est vrai on ne dirait pas, surtout quand on s’attaque aux chiffres qui le caractérisent lui et son cinéma.

La répartition entre François et l’UGC, c’est pas tout à fait ça.

chiffres-cles

L’importance de François et sa représentation dans le réel, c’est pas ça non plus.

exterieur-vs-interieur

L’UGC (Union générale cinématographique) est le deuxième groupe d’exploitation cinématographique en France. Quand il distribue, produit et négocie, François travaille, travaille et retravaille. Forcément, il n’est pas grand chose face à la hauteur du géant qui l’emploie, et pourtant il a sa place dans le cinéma, et elle n’est pas des moindres. Si tu ne te souviens pas lui, sache qu’à la fin de la journée il se souviendra de toi, parce qu’il est là pour toi, pour animer ta journée, plus que celle du cinéma.

Les petites mains du cinéma vous souhaitent une agréable séance.

Merci. Au revoir.

francois-sortie

Crédits article, photos & infographies : Wendy Berneau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s