Qui a dit que trouver un stage était difficile ?

Caroline c’est la nana qu’on aurait tous envié si elle avait été dans notre classe au moment des recherches de stage. Pendant que nous, on devait créer nos profils Linkedin, envoyer des centaines de candidatures, chercher des offres sur internet, sur des applications et même dans le journal (chose qu’on ne fait plus depuis les années 80, sauf lorsque l’on est désespéré), Caroline, elle, se baladait en sifflotant dans Bordeaux et est tombé sur LE stage. Ses profs, ses proches, ses ami.e.s l’avaient prévenue : «Caroline, tu vas essuyer refus sur refus, alors organise-toi et fais tout à l’avance sinon tu ne trouveras pas de stage». Mais ça, c’était sans compter sur sa chance !

Caroline
Caroline, 22 ans et fière comme un paon

À la recherche d’un stage de trois mois pour son B.T.S. MUC (Management des Unités Commerciales), Caroline devait trouver une entreprise pour laquelle elle devrait réaliser un plan marketing, qui permettrait à cette entreprise de se développer.

Consciencieuse, Caroline avait tout préparé : une dizaine de CV imprimés, elle savait où elle devait aller, dans quelles boutiques se présenter pour déposer sa candidature et avait même établi un parcours afin que son excursion dans Bordeaux soit la plus efficace possible.

Mais l’esprit ailleurs, Caroline se perd dans les rues pavées de Bordeaux. Et BOUM ! Révélation ! Caroline pousse la porte d’une boutique et c’est le coup de coeur ! La décoration, les cosmétiques, les gadgets, la vaisselle, les bijoux, les carnets, les illustrations… «Mais c’est d’abord l’univers zen de la boutique qui m’a plu» explique Caroline, «Je n’avais trouvé des boutiques semblables nulle part ailleurs. Elle a un véritable style qui se démarque des autres».

Bref, en entrant dans cette boutique, elle ne savait plus où donner de la tête et ne pensait plus qu’à sortir son port-feuille pour acheter tout ce qu’elle voyait !

Serendipity-bordeaux-cityguide-7

Serendipity-bordeaux-cityguide-14

Serendipity-bordeaux-cityguide-16
Serendipity est une boutique accueillante, agréable et chaleureuse. On penserait presque entrer dans l’appartement d’une blogueuse !

C’est Claire, la gérante de la boutique, qui la sort de sa rêverie : «Je peux vous aider ?». C’est sûr qu’elle le pouvait ! Le courant est tout de suite passé entre les deux femmes. Claire a rapidement accepté le projet et Caroline avait trouvé son stage dès sa première journée de démarchage — chanceuse.

Claire
Claire, 33 ans est l’heureuse élue du stage de Caroline

Dans la boutique de Claire, on trouve des objets de créateurs, des pièces uniques et originales. «La première fois que je suis entrée dans cette boutique, j’ai adoré les illustrations de Mele de la Iglesia» raconte Caroline. «C’est une illustratrice espagnole que Claire connaît grâce à ses études à Paris dans la création de packaging».

Et énormément d’objets se trouvant chez Serendipity proviennent de ce réseau que Claire s’est construite : les bijoux de Moody Arty et de Laborantique, les décorations florales de All Things We Like, les cosmétiques naturels de Goupil, les petits pots à cactus des Pieds de Biche et pleins d’autres.

«La pièce maitresse de la boutique c’est le canapé créé par 366 Concept. Il est totalement personnalisable : on peut choisir le bois et le tissu du canapé, c’est génial ! Si je pouvais le ramener chez moi en douce, je le ferai», plaisante Caroline.

Capture d_écran 2018-01-31 à 15.11.58
Bijoux Moody Art
Capture d_écran 2018-01-31 à 15.18.32
Décorations florales All Things We Like
Serendipity-bordeaux-cityguide-3
Cosmétiques Goupil
Capture d_écran 2018-01-30 à 20.04.55
Illsutrations Mele de Iglesia
Serendipity-bordeaux-cityguide-2
Mobilier 366 Concept

Bien que Caroline ait trouvé la boutique idéale pour son stage, une patronne vraiment sympa et de la décoration à voler, le plus incroyable n’est pas encore venu !

Vous vous souvenez de Christophe Colomb ? Celui qui cherchait une nouvelle route vers l’Inde, mais qui a découvert le continent américain ? Et bien il y a un mot qui colle parfaitement à sa découverte : serendipity ou sérendipité en français. C’est le fait de faire une découverte par hasard.

Et devinez quoi ? La boutique où Caroline s’est retrouvée par hasard et où elle fait son stage actuellement s’appelle Serendipity ! Serendipity, c’est l’Amérique et Caroline est un peu notre Christophe Colomb bordelais.

Serendipity-bordeaux-cityguide-4

Rédaction : Maéva Ondet

Crédits Photos : Maéva Ondet,Spray, Claire Chabellard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s